ACTUALITES

Une nouvelle lettre
d'information est parue ...

Consultez
l'onglet
"Téléchargements"


Enquête Publique : Restauration hydromorphologique de l'Albarine à Torcieu

Du lundi 11 juin au jeudi 12 juillet 2018 se tiendra une enquête publique au sujet de la restauration hydromorphologique de l'Albarine sur le secteur de la Déruppe à Torcieu.
Le dossier est consultable ici: www.albarine.com/documents/datorcieu.pdf

Les travaux de 2017

Pour sa dernière année de mise en oeuvre, les actions du contrat de rivière se sont poursuivies en 2017

Sur la rivière

Le syndicat a poursuivi ses actions de gestion de la ripisylve et du bois mort pour éviter la formation d'embâcles au niveau des ponts et limiter ainsi les risqques de dégradations des ouvrages et d'inondations.
A Saint Rambert et Oncieu, une opération importante de lutte contre la renouée du japon a été réalisée pour éviter que cette plante exotique continue sa dissémination sur ce secteur.
A Saint Maurice de Rémens, comme chaque année, les galets déposés sous le pont de la scierie ont été extraits et transportés jusqu'à la rivière d'ain en partenariat avec le syndicat de la basse vallée de l'Ain.
Tout au long de la rivière, la gestion de la ripisylve (végétation de sberges) et la lutte contre les plantes envahissantes comme la Renouée du Japon se sont poursuivies. Ces actions sont menées depuis maintenant dix ans et portent leur fruit en retrouvant un meilleur maintien des berges, un risque d'embâcles moins important au niveau des ponts et une plus grande biodiversité sur les bords de la rivière.


Au fil du ruisseau du Buizin, un sentier de découverte à été aménagé. Vous pouvez trouver sa trace ici.
Sur les Zones humides

Le syndicat de l'Albarine gère aujourd'hui plus de 100 hectares de zones humides sur les communes d'Ambérieu, Aranc, Thézillieu, Hauteville-Lompnes, Champdor et Brénod. Chaque année des actions de gestion de la végétation et de comblement de drains permettent de retrouver un meilleur état de fonctionnement de ces zones humides.
Toutes ces opérations ont pû être réalisées grâce à la participation de l'Agence de l'eau, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, du Département et de la fédération de pêche de l'Ain.




Retour au haut de page